Association

HISTORIQUE DE LA CREATION DU CEDREL

Comité de Parrainage

Patricia, Maurice et Michel ANSQUER, nièce et frères deJean ANSQUER, déporté et exécuté

Micheline BICHON, veuve,et Jean-Marie, fils de Bernard BICHON (Brahim), maquisard de la Ferté Vidame

Gaston BONNARD, maquisard de Saulnières

Noelle FLOCHLAY, veuve de Joseph FLOCHLAY, maquisard de la Ferté Vidame

Georges GOURCI, maquisard de Plainville

Arlette et Colette LE NOC, Jacqueline PRIGENT, filles de Joseph LE NOC, maquisard de la Ferté Vidame

Gilles LEREAU, fils d’Henri LEREAU, maquisard de Plainville

Yvette MASSION, agent de liaison FTP Beauce secteur Sud

Jean PASDELOUP, agent de liaison Maquis Saulnières

Didier THIBAULT, fils d’André et petit-fils de Mary THIBAULT, résistants de Morvilliers

André TRIBOIT, résistant des parachutages de Digny

Une histoire à transmettre

Lors des recherches effectuées pour réunir une solide documentation destinée à l’écriture du livre puis à celle du film, il est apparu une triste réalité : les rares documents de cette période sont en voie de disparition.

Dans les familles rencontrées, véritables sources des recherches, du fait de la rareté des documents significatifs sur la résistance aux Archives, les témoignages écrits par les participants à l’action en 1940-44 disparaissent avec le décès de leurs auteurs.

Leur histoire n’a pas été transmise et, souvent, les enfants et petits-enfants découvrent avec nos recherches, le parcours résistant de leurs parents. Il existe cependant quelques pistes, écrits, témoignages ou rares photos qui méritent d’être protégés.

Des personnes ont tenté de remettre ces documents familiaux aux Archives Départementales qui n’a pu les recueillir en entier du fait de contraintes techniques.

Parfois, seule une fausse carte d’identité était sélectionnée dans le carton où se mêlaient, notes, lettres et souvenirs en vrac qui résumaient la vie d’un résistant.

Or, c’est par ces documents, tous ces documents rares et précieux que la recherche peut avancer pour restituer l’histoire locale et concrète de la Résistance.

La création du CEDREL répond à cette unique préoccupation : Sauvegarder la Mémoire de la Résistance pour la transmettre.

Modalités de fonctionnement

L’association est déclarée en Préfecture par le dépôt des statuts. Elle recueille tout document lié à son objet par la signature d’un contrat de dépôt, provisoire ou définitif selon le cas, entre le donateur et le CEDREL.

Le CEDREL peut limiter son intervention à la seule expertise. Il peut aussi publier tout ou partie des informations recueillies sur son site INTERNET ; il peut produire des publications écrites ou audio visuelles .

Les informations sont mises à la disposition des chercheurs et enseignants selon un protocole garantissant la non-exploitation à but commercial de celles-ci.

Le Comité de Parrainage, composé des résistants et/ou de leurs familles intervient par sa caution morale au travail accompli et en soutien aux objectifs du CEDREL.

Le Bureau du CEDREL se réunit régulièrement et propose l’adhésion à toute personne privée comme à toute entité administrative ou associative. Il est compétent pour étudier toute demande de communication de document ne figurant pas sur le site.

Le CEDREL a vocation à organiser des conférences, des expos, des sorties scolaires, des recherches pour les familles et des projections du film Résister en Eure et Loir. Ce documentaire est à la disposition des communes, des établissements scolaires, des bibliothèques selon des modalités à définir.  

 Il est d’ores et déjà disponible dans chaque collège et chaque lycée où il a été distribué gratuitement contre reçu. De la même manière, toute bibliothèque ou médiathèque d’Eure et Loir a vocation à recevoir gratuitement son exemplaire sur demande expresse. Une bonne trentaine d’entre elles le propose déjà à leurs abonnés.

© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram