Recherche des familles

Recherche sur le site Mémoire des Hommes

Le CEDREL reçoit de plus en plus de demandes de familles recherchant des informations sur des personnes impliquées dans la résistance départementale et nous faisons le maximum pour y répondre rapidement.

Toutefois il existe désormais un outil sur internet qui permet d’accéder aux archives du Service Historique de la Défense à Vincennes, lesquelles ont été numérisées.

Sur ce site on estime parfois à 5000 le nombre de personnes susceptibles d’être partie prenante de la résistance départementale d’Eure et Loir à des degrés divers ce qui constitue en soi une révélation car nous estimions, jusqu’à présent, pouvoir atteindre à peine le sixième de ce chiffre dans notre documentation.

Il faut explorer ce site en priorité pour débuter une recherche sur une personne tout en ayant à l’esprit que les données constituées en vue, soit de la reconnaissance d’un groupe en « Unité Combattante », soit celle d’un individu dans le but lui attribuer un statut (combattant volontaire de la résistance par exemple).

Cette précaution est nécessaire car on a pu remarquer dans ces archives militaires que les déclarations volontaires sont parfois suspectes quant aux dates ou aux détails de l’activité résistante.

Mais cela reste une base de données à considérer avant de solliciter une recherche plus complète par le CEDREL.

Pour consulter cette base de données :

Rendez-vous sur https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr//arkotheque/inventaires/ead_ir_consult.php?ref=GR_19_P

Sélectionner à gauche le département Eure et Loir puis consulter le « dossier général » dans lequel on trouve à la fin des listes nominatives de résistants des plus grosses organisations (FTP, Libé Nord, MNL etc) et ce dans un classement alphabétique.

On peut aussi, mais les dossiers sont plus ou moins sommaires, choisir dans la liste des cibles par lieu et par organisation ou mission.

Solliciter le CEDREL

Le CEDREL peut aussi répondre aux interrogations des familles de résistants ou de personnes susceptibles d’avoir eu une activité clandestine sous l’Occupation.

A l’inverse , ces recherches familiales permettent d’enrichir le site avec de nouvelles informations qui seront évaluées avant la mise en ligne.

Il faut préciser que ces sources familiales, si riches soient-elles, ne peuvent constituer l’exclusivité de l’information car d’autres sources existent (témoignages, archives publiques, ouvrages etc..). L’association assume, seule, la responsabilité de ses publications.

Le contenu de ce site permet une première approche de ces recherches familiales. Mais il ne peut constituer des réponses à toutes les demandes malgré les milliers d’informations détenues.

Toute demande de recherche doit donc faire l’objet d’un courrier par le formulaire de contact ci-dessous, en indiquant le maximum d’éléments disponibles : noms,lieux,dates, événements, etc…

Le CEDREL adressera une réponse, même négative, à toute demande.

    Veuillez prouver que vous êtes humain en sélectionnant l’étoile.

    Quelques messages de retour des familles

    Famille AYRAL ,Compagnon de la Libération :
    ” Je reste à votre disposition si vous avez besoin d’information complémentaire sur mon oncle Jean AYRAL, et vous prie d’agréer, cher Monsieur, l’assurance de toute mon amitié ainsi que l’expression de ma reconnaissance pour votre remarquable travail dédié à ne pas oublier…. l’inoubliable.”

    Famille GAGNON, responsable du B.O.A. :
    ” J’ai des documents qui retrace les parachutages” ( arrière petit fils)
    ” Je vous adresse en PJ une photo de mon grand père André GAGNON à côté du Général Patton à la libération de Chartres.
    Cordialement.”
    ( petite fille)

    Famille BARBOT , chauffeur de FARJON :
    ” Merci pour toutes ces précisions. Je vais poursuivre mes recherches. Je ne connais pas bien la généalogie de la famille Barbot. J’ai demandé à mon père de faire quelques investigations.” (petit fils)

    Auteur et chercheur :
    ” Je suis dans l’inconnu le plus total. J’ai trouvé 2 René Guillard…Il me manque donc un petit indice me permettant de l’identifier de façon formelle. J’en profite au passage pour vous dire que votre site est très intéressant. “

    Famille BOURLIER, maquisard de Plainville:
    ” Un grand merci pour la coupure de journal et le document sur l’affectation de mon grand-père Voici ce que je peux vous donner de mon côté, des choses qui me semblent intéressantes également. “

    Famille PICOURT, responsable d’un réseau de renseignement homologué à Londres :
    ” Évidement que vous pouvez que vous pouvez vous servir de la Photo de Raymond dont je vous joint un exemplaire peut-être plus imprimable. “ (petit fils)

    Famille MORTREUX résistant des Chaises :
    ” De la commune de Fresnay-Le-Gilmert, entre autres…. il y a mon grand-père : Lucien MORTREUX et ses deux beaux-frères : Robert BERTHELOT et Moïse BERTHELOT.
    Fresnay le Gilmert est le berceau de tout ma famille maternelle. Ayant connu Gaston LASNE et sa blessure à la main (des doigts en moins), j’ai demandé tout gamin à mon père comment ce monsieur s’était fait ça. Et il m’avait répondu que pendant la guerre, il s’était fait exploser une grenade dans la main. Dans le livre, j’ai pu apprendre que ce n’était pas exactement ça, mais l’effet était le même.
    Monsieur HUDE, au plaisir de vous relire ou de vous revoir.”
    (petit fils)

    Chercheur d’Abondant à propos d’un Compagnon de la Libération du 28 :
    ” Un grand merci cher Monsieur pour vos précisions et démarches Je suis en effet en contact avec M. Shaun de Koenigswarter 
    Je tente de connaître un maximum de choses sur cette période mais les “Anciens” ne sont plus là et lorsque je les interrogeais enfant ils ne parlaient pas beaucoup surtout de Résistance. “

    Brigitte STIESZ fille de Jean STIESZ maquis de Plainville :
    ” Je tiens vraiment à vous remercier pour tout le travail de recherche, de mise en ligne afin de faire perdurer le souvenir du courage de certains jeunes français. “

    Daniel Guéret sénateur d’Eure et Loir

    11 novembre à 19:00  ·   · 

    11 novembre 2023 – “Résister en Eure-et-Loir”.

    Répondant à l’invitation de Michel Charpentier, maire de Fontenay-sur-Eure, j’ai assisté cet après-midi à la salle des fêtes à la projection du film documentaire écrit par Albert Hude sur le thème de “Résister en Eure-et-Loir”.

    Au son de la voix de Philippe Torreton, j’ai découvert l’admirable travail de mémoire réalisé par cet historien eurélien reconnu que j’ai eu l’occasion de croiser à de nombreuses reprises étant très attaché, lui comme moi, au Devoir de Mémoire.

    Du 1er acte “individuel” de résistance en 1940 au 1er acte “collectif” en 1942, du renseignement sur les troupes allemandes à l’aide apportée aux aviateurs tombés, en passant par le “noyautage” de l’administration de Philippe Pétain et la création des maquis…

    Et quelle émotion de revoir témoigner mon cher ami Georges Gourcy, ancien résistant du maquis de Plainville, ou d’entendre l’émotion du Chartrain Jean Dis s’agissant de la Libération de Chartres prononçant ces mots les larmes aux yeux “à 15-16 ans… retrouver la liberté”.

    Bravo Albert Hude pour votre travail et votre passion pour notre Histoire !

    Ce film datant de 2017 a été diffusé plus de 40 fois en Eure-et-Loir, a été distribué dans tous les collèges et lycées, et est mis à disposition dans toutes les bibliothèques et médiathèques.

    Pour en savoir plus : https://association-cedrel.fr/

    © CEDREL 2024
    menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram