Recherche des familles

Le CEDREL est souvent sollicité pour répondre aux interrogations des familles de résistants ou de personnes susceptibles d’avoir eu une activité clandestine sous l’Occupation.

A l’inverse , ces recherches familiales permettent d’enrichir le site avec de nouvelles informations qui seront évaluées avant la mise en ligne.

Il faut préciser que ces sources familiales, si riches soient-elles, ne peuvent constituer l’exclusivité de l’information car d’autres sources existent (témoignages, archives publiques, ouvrages etc..). L’association assume, seule, la responsabilité de ses publications.

Le contenu de ce site permet une première approche de ces recherches familiales. Mais il ne peut constituer des réponses à toutes les demandes malgré les milliers d’informations détenues.

Toute demande de recherche doit donc faire l’objet d’un courrier par le formulaire contact en indiquant le maximum d’éléments disponibles : noms,lieux,dates, événements, etc…

Le CEDREL adressera une réponse, même négative, à toute demande.

    Quelques messages de retour des familles :

    Famille AYRAL ,Compagnon de la Libération :

     ” Je reste à votre disposition si vous avez besoin d’information complémentaire sur mon oncle Jean AYRAL, et vous prie d’agréer, cher Monsieur, l’assurance de toute mon amitié ainsi que l’expression de ma reconnaissance pour votre remarquable travail dédié à ne pas oublier…. l’inoubliable.”

    Famille GAGNON, responsable du B.O.A. : “J’ai des documents qui retrace les parachutages”

    ( arrière petit fils)

    “Je vous adresse en PJ une photo de mon grand père André GAGNON à côté du Général Patton à la libération de Chartres.
    Cordialement.”( petite fille)

    Famille BARBOT , chauffeur de FARJON :

    “Merci pour toutes ces précisions. Je vais poursuivre mes recherches. Je ne connais pas bien la généalogie de la famille Barbot. J’ai demandé à mon père de faire quelques investigations.” (petit fils)

    Auteur et chercheur : “Je suis dans l’inconnu le plus total. J’ai trouvé 2 René Guillard…Il me manque donc un petit indice me permettant de l’identifier de façon formelle.

    J’en profite au passage pour vous dire que votre site est très intéressant”

    Famille BOURLIER, maquisard de Plainville:

    “Un grand merci pour la coupure de journal et le document sur l’affectation de mon grand-père Voici ce que je peux vous donner de mon côté, des choses qui me semblent intéressantes également “

    Famille PICOURT, responsable d’un réseau de renseignement homologué à Londres :

    “Evidement que vous pouvez que vous pouvez vous servir de la Photo de Raymond dont je vous joint un exemplaire peut-être plus “Imprimable” (petit fils)

    Famille MORTREUX résistant des Chaises :

    “De la commune de Fresnay-Le-Gilmert, entre autres…. il y a mon grand-père : Lucien MORTREUX et ses deux beaux-frères : Robert BERTHELOT et Moïse BERTHELOT.

    Fresnay le Gilmert est le berceau de tout ma famille maternelle. Ayant connu Gaston LASNE et sa blessure à la main (des doigts en moins), j’ai demandé tout gamin à mon père comment ce monsieur s’était fait ça. Et il m’avait répondu que pendant la guerre, il s’était fait exploser une grenade dans la main. Dans le livre, j’ai pu apprendre que ce n’était pas exactement ça, mais l’effet était le même.

    Monsieur HUDE, au plaisir de vous relire ou de vous revoir.” (petit fils)

    Chercheur d’Abondant à propos d’un Compagnon de la Libération du 28 :

    “Un grand merci cher Monsieur pour vos précisions et démarches Je suis en effet en contact avec M. Shaun de Koenigswarter 
    Je tente de connaître un maximum de choses sur cette période mais les “Anciens” ne sont plus là et lorsque je les interrogeais enfant ils ne parlaient pas beaucoup surtout de Résistance”

    © CEDREL 2021
    menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram