BOURGEOIS Léontine Vve Peauger

Elle est née en 1857.
Cette femme de 83 ans habite dans la commune de Luray, rue du Gas Bernier.
Elle gère une petite ferme et lorsque les Allemands arrivent le 17 juin 1940, c’est pour prélever de la nourriture et organiser leur cantonnement.

Madame Bourgeois a eu deux fils tués en 14-18 et elle est veuve. Lors de l’exode elle a préféré rester sur place. Elle se retrouve face aux soldats qui vandalisent la maison, jetant au sol les photos de ses fils décédés.
Cette femme a un caractère bien trempé et proteste auprès des Allemands qui exigent qu’elle présente des excuses pour ses remarques.

Elle refuse et est fusillée, attachée le long d’un arbre dans la cour.

Sa fille a été le témoin de cette exécution selon l’exigence des soldats qui lui interdisent de décrocher le corps de sa mère durant 24 Heures et qui l’obligent à creuser la tombe pour le cadavre.
C’est Jean Moulin lui-même qui rapporte dans ses carnets (Premiers Combats) ces détails obtenus d’un cycliste venant de Luray à Chartres le lendemain de cet acte odieux qui constitue peut-être la première exécution du département d’Eure et Loir.

Le contact avec la famille est-il possible ? NON
Le CEDREL dispose-t-il d'un dossier plus complet ? NON
© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram