BROUSSE Raymond

Nom de guerre :

néant

Né le 21 juin 1912 à St Germain le Gaillard.

Son père Jules Brousse est charretier et sa mère journalière.

Célibataire.

Il est préparateur en pharmacie chez Raymond Picourt rue Jehan de Beauce à Chartres. Ce pharmacien est homologué comme agent à Londres avec numéro.

Mais Brousse ne fait pas partie du même réseau que son patron et il est peu probable qu’ils se soient concertés à ce sujet. Picourt est lié à Londres par Libé Nord, tandis que Brousse est recruté par les FTP  le 25 décembre 1941 et apparaît dans l’organigramme de l’Organisation Spéciale de Paul Maertens comme responsable sur Chartres avec Pierre Pinard.

Il est dans l’Etat Major départemental de l’OS comme responsable aux effectifs.

Jacques Garcin fils d’un résistant de Lèves rapporte le témoignage de son père qui a bien connu Raymond Brousse.

Il indique que dès 1940 R.Brousse confectionnait avec des produits chimiques tirés de la pharmacie chartraine, des explosifs à retardement qui étaient cachés dans les trains de denrées qui partaient en Allemagne. ils devaient exploser après la sortie de la ville.

Ces faits supposent déjà une organisation et une liaison avec les cheminots de la ville.

On a longtemps estimé que le Parti Communiste n’était entré dans l’action qu’après juin 1941 et ce témoignage, comme d’autres, infirme cette position.

Le dimanche 15 mars 1942 un commando de 4 hommes dont Raymond Brousse jette un engin enflammé dans la vitrine de la librairie allemande de Chartres, rue du Bois Merrain. La boutique est vide et l’incendie ne prend pas.

Le Préfet P.Le Baube, sollicité par le Feldkommandant, ordonne au commissaire Porte d’arrêter les auteurs. Une cellule communiste est démantelée et 9 hommes sont jetés en prison dont R.Brousse.

Condamné à mort avec trois autres, il sera fusillé à Lèves .

Fusillé à Chavannes au champ de tir de Lèves le 30 avril 1942.

Nommé Chevalier de la Légion d’Honneur à titre posthume (décret du 9 mars 1956)

Croix de guerre avec palmes avec le grade de lieutenant.

Médaille de la Résistance Française

Le contact avec la famille est-il possible ? OUI
Le CEDREL dispose-t-il d'un dossier plus complet ? NON
© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram