BRUHL Robert

Nom de guerre :

Barnabé, Beaumestre, lieutenant Georges, Bandit

Robert BRUHL est né le 14 Août 1921 .
Il habitait avec ses parents à Sermamagny (Territoire de Belfort).

Passionné d’aviation, en 1938 il devient élève pilote de l’aviation populaire puis est
breveté pilote civil et ensuite dans l’Armée de l’Air.
En 1940, il essaie de gagner l’Angleterre sans succès, notamment pour éviter l’enrôlement forcé dans l’armée allemande comme des milliers de jeunes gens issus de l’Alsace Moselle ou condamnés par des tribunaux des occupants.

Il passe en zone sud et tente de prendre contact avec un réseau de résistance pour son projet de départ vers Londres. De Lyon à Toulouse ses tentatives échouent et il se retrouve en prison à EYSSES regroupant des centaines de jeunes patriotes qui ne pensent qu’à l’évasion.

Un groupe organise cette évasion qui se déroule début janvier 1944 où près de 50 prisonniers se font la belle emmenant avec eux un gardien qui rejoint la résistance.

Plusieurs évadés, dont certains se retrouveront en région Centre quelques mois plus tard (G.DEDIEU, Ph. De VOMECOURT, Y.GAILLARD), décident de rejoindre Londres et le S.O.E. qui va les former pour leurs futures tâches comme agents à parachuter en France occupée.

Tous les candidats arrivés à Londres sont évalués par des officiers anglais spécialisés dans le contre espionnage et une période d’instruction assez difficile commence avant un hypothétique parachutage au pays.

Robert BRUHL décide de rester dans le sillage du SOE anglais dont il va devenir un agent
et non pas avec ceux du B.C.R.A. (français). Pour lui , ces deux organisations mènent le même combat donc, pourquoi pas servir dans le S.O.E. Ce n’étais pas le point de vue de De Gaulle (il l’a appris à ses dépends à la libération).Presque tous ses compagnons d’évasion, passés en Angleterre, en on fait de même.
Il prend le pseudonyme de Beaumestre et part immédiatement, avec 4 de ses camarades d’évasion, pour des formations très intenses en différents lieux d’Angleterre et d’Ecosse. Ils sont accompagnés jour et nuit par un capitaine qui doit les évaluer tout au long de leur formation.

En Stage de commando, l’entraînement est très rude et intensif : marches d’endurance, tir avec toutes sortes d’armes (anglaises, américaines, allemandes, russes etc.), attaque de sentinelle au couteau, combat à mains nues, survie, orientation etc. Ils sont complètement isolés du monde.

Puis c’est un stage d’agent secret: ils apprennent à faire une filature, à déjouer des poursuivants, à prendre contact avec un correspondant, à mettre en œuvre une valise radio émetteur récepteur, un S-phone, une balise Eureka, à coder et décoder des messages, à repérer et préparer des terrains de parachutage, à recevoir des parachutages de containers et agents, à subir des interrogatoires musclés, à cambrioler une maison, à conduire une locomotive et toutes sortes de véhicules etc.

Enfin dans le Stage de sabotage, ils apprennent à manipuler toutes sortes d’explosifs pour détruire ou saboter des installations industrielles, des voies ferrées, des locomotives, des ponts etc.

En Juillet 44 : Le Colonel Buckmaster (responsable de la section F “France” du SOE) le convoque dans son bureau : cette fois-ci c’est le départ. Il doit être parachuté de nuit, en civil au sud de Chartres, au Gault Saint Denis, pour préparer d’éventuels parachutages en masse d’hommes et de matériels au cas où les troupes allemandes résisteraient sur Paris.
Il doit également avoir un rôle de renseignement, d’instructeur pour les différents maquis de la région. Pour cette mission il devient le Lieutenant Georges. Ses pseudos sont « Bandit » et « Barnabé ».

Au milieu de la nuit du 18 Juillet 1944 il est parachuté en France vers le Gault Saint Denis.

Il retrouve le lieutenant Pierre (Gérard Dedieu, un de ses compagnons d’évasion de la centrale d’Eysses) puis il se rendent dans une ferme au Nord Ouest de Chartres. Là, il fait la connaissance de Ginette (lieutenant Adèle), opératrice radio du S.O.E.

Pierre avait été parachuté avec Ginette et Yvan Gaillard (gardien de prison de la centrale d’Eysses, évadé avec BRUHL) à St Viatre le 8 Juin 44.

Les jours suivants, Pierre l’ emmènera voir les différents maquis de la région (la Ferté Vidame, Crucey, La Hurie, ….). Par sécurité, ces maquis ne se connaissent pas entre eux. Il rencontre le chef des FFI de la région, Maurice Clavel (Sinclair) et son agent de liaison Sylvia Montfort.
Il fait la connaissance également de Roland Farjon .

Dès que possible il se met à l’ouvrage : il se déplace à vélo pour aller d’un maquis à l’autre. Son travail consiste à encadrer et former les maquisards dont il a la responsabilité. Il supervise au total 4 maquis d’environ 20 à 200 hommes chacun.
Mais ces hommes sont, pour la plupart, mal ou peu armés. Avec Pierre et Ginette et le concours d’André GAGNON du BOA, ils organisent plusieurs parachutages d’armes et matériels.

Il participe à des actions contre l’occupant, la nuit il entraîne ses groupes à attaquer des convois militaires allemands, à poser des mines (de faux crottins de cheval) etc…

Parallèlement, sur ordre de Buckmaster, il sélectionne et entraîne 4 groupes de commandos
groupe 1 secteur La Ferté Vidame : chef LE NOC et 8 hommes et un radio
groupe 2 secteur Nogent le Rotrou : chef STIEZ et 8 hommes et un radio
groupe 3 secteur Chateauneuf ( Crucey): chef VIELJEUX et 8 hommes et un radio
groupe 4 secteur Dreux: chef DABLIN et 8 hommes et un radio

Ils doivent être capables de traverser discrètement les lignes allemandes, de repérer les positions ennemies puis de faire la jonction avec les alliés pour les renseigner. Cette mission ne sera pas effective car les forces américaines vont avancer plus vite que prévu en Eure et Loir.

Georges participera aux combats de la libération et avec Pierre il est chargé de mettre en place le nouveau préfet( Chadel )à Chartres.

Il est décédé le 20 Juillet 2001.

Le contact avec la famille est-il possible ? OUI
Le CEDREL dispose-t-il d'un dossier plus complet ? OUI
© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram