COLLIN Albert

Dans son rapport du 28 décembre 1945 A.Collin détaille son activité dans la Résistance.

1942: logement de réfractaires STO. Destruction d’un camion allemand de 10 tonnes apportés par M.Denis.

1943 : Aide aux réfractaires ,150 fausses cartes d’identité et alimentation au prix de revient de 17,50 francs (droit de timbre,imprimerie).

 

1944:  réception de parachutages autour de Boisville la St Père et Denonville : 28-4-44 le premier.

Installation d’une planque pour l’émetteur du Capitaine Pierre (Gérard Dedieu)

Organisation de groupes dans les communes du secteur,Formation au maniement d’armes

Accueil d’un envoyé de Londres formateur (Monsieur Alex)

Destruction des panneaux routiers

130 coupures de voie ferrée sur les lignes de Voves

Destruction pylone haute tension en plaine de Beauce

Destruction de 2 ponts à Santeuil

Récupération de 14 aviateurs  dont W.Davis (USA)  et F.Bester  (Canada) et transfert vers Fréteval avec fausses cartes.

Dirige un groupe de 26 hommes avec le grade de Lieutenant rattaché à Libé Nord sous la direction de François Bois chef du secteur Est aux ordres de Sinclair.

A.Collin est considéré comme assez indépendant par les autres groupes de la résistance ( voir Plainville)

Affaire de Boisville la Saint Père: le 17 juillet le groupe Collin attaque un camion allemand et fait prisonniers deux soldats. Il s’agissait de remplacer le camion des résistants pris par les Allemands et nécessaire pour les déplacement de matériels.

Sinclair avait demandé des prisonniers-otages pour négocier avec les Allemands qui détenaient deux résistants de Janville. Après interrogatoire un des prisonniers apparait comme sujet belge dont un fils est résistant au pays. Sinclair et le capitaine Pierre ordonne qu’il soit relaché et embauché à la ferme Decourtye comme travailleur forcé.

Alors que la majorité des résistants se trouve dans la réception d’un parachutage le 27 juillet 44, le Belge s’échappe et va prévenir le Kommandantur . Une compagnie avec canon et lance fammes débarque à Boisville le St Père et arrête des dizaines d’habitants. Le PC de la résistance est investi à 18H15. 9 personnes sont déportées dont Madame Dufayet qui sera dans le même convoi pour Ravensbruck qu’Yvonne Leroic du maquis de Crucey investi aussi auparavant.

Participation à l’attaque sur Nogent le Rotrou

Participation à la Libération de Chartres et mission de reconnaissance sur Rambouillet.

 

Croix du Combattant volontaire

Croix de Guerre

Médaillé Militaire ,2 citations

 

Le contact avec la famille est-il possible ? NON
Le CEDREL dispose-t-il d'un dossier plus complet ? OUI
© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram