DELINON Marcel

Né le : 02.04.0908

à : Augy (Yonne)

Domicilié : 7 rue du Dr Labosse – Auxerre (Yonne)

Profession : charpentier

FN et FTPF

Il est interné suivant un arrêté de la Préfecture de l’Yonne en date du 28.02.1941.

Il est arrêté le 23.02.1941 par les inspecteurs du commissariat d’Auxerre (Yonne).

Il arrive à Voves le 04.09.1942 en provenance du camp de Vaudeurs (Yonne)

Il part de Voves le 06.05.1944 en s’évadant par le tunnel.

Il est mobilisé le 05.09.1939, fait prisonnier en juin 1940, évadé, il réfugie en Suisse où il est interné. Marcel Delinon retrouve son foyer, démobilisé, le 07 ou 08.02.1941. Il entre en contact avec l’O.S. qui l’affecte au groupe “Brugot”.

Arrêté à la sortie du débit “Au bon coin” à Auxerre pour collage de tracts antiallemands, il est conduit au commissariat de cette ville. Accusé d’adhésions au syndicat CGTU puis CGT et au PCF de 1931 à sa dissolution, il refuse d’après un rapport, de désavouer son organisation. Malgré deux perquisitions négatives à son domicile, il est conduit le 28.02.1941 au camp de Vaudeurs d’où il s’évade le 13.03.1941. Il entre en contact avec le FN, recrute pour les FTPF. Evasion qui lui vaut une condamnation à 6 mois de prison par la 12ème chambre du tribunal correctionnel de Paris lors de son arrestation le 13.02.1942 à son domicile parisien 126, avenue Jean Jaurès 19ème. Incarcéré à la prison de La Santé (Paris) puis à celle de Fresnes (Val-de-Marne) durant 6 jours, il est transféré à la centrale de Poissy du 6 mars au 07 août 1942, date où il rejoint Vaudeurs.

Le 0409.1942, Marcel Delinon est l’un des 20 internés arrivant à Voves.

A Voves immatriculé 987, il est détenu dans les baraques 22 puis 25.

Il refuse de signer l’engagement d’honneur de ralliement au nouvel ordre social le 17.04.1943.

Marcel Delinon est impliqué dans la “préparation militaire” dispensée sous forme de mouvements de gymnastique.

Dans la nui du 05 au 06.05.1944, il est l’un des 42 évadés par le tunnel.

Après son évasion de Voves, Marcel Delinon rejoint Paris reprend une activité résistante : distributions de tracts, recrutements d’hommes au profit des FTPF, plus la collecte de fonds, de vivres, de vêtements, d’aides au profit des internés et de leurs familles. Ceci jusqu’à la libération.

Il assume ensuite des responsabilités syndicales au sein du comité régional du bâtiment parisien puis dans l’Yonne en octobre 1944 en tant que délégué régional pour la fédération CGT du bâtiment et du bois durant plusieurs années. en 1954, il occupe le pose de secrétaire général de l’union départementale de l’Yonne jusqu’en 1968, année de son départ en retraite. Il continue parallèlement une action au sein du PCF.

Le titre d'”Interné politique” a été attribué à Marcel Delinon le 20.11.1954.

Le titre d'”Interné résistant” lui a été refusé le 06.04.1956 ne remplissant pas … les conditions exigées.

Décédé le 10.09.1980 à Auxerre

 

Source : Comité du Souvenir de Voves

 

 

Le contact avec la famille est-il possible ? NON
Le CEDREL dispose-t-il d'un dossier plus complet ? NON
© CEDREL 2024
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram