GROUSSEAUD Francois

Nom de guerre :

Popeye

La famille Grousseaud est parisienne et possède le « château » de la Framboisière. Durant la guerre, la famille s’y installe avec les deux filles et un garçon nommé François.
Apparemment, cette famille est réfugiée ici pour y trouver une certaine sécurité car il y a des risques pour les juifs de rester à Paris.

François est peut être visé par les mesures sur le STO et décide de passer au maquis. Mais il ne choisit pas celui de Crucey et rejoint celui de la Ferté Vidame où ses talents et son intrépidité feront merveille. Il est le seul à parler anglais et c’est bien pratique pour déchiffrer les notices anglaises accompagnant les livraisons d’explosifs par les parachutages.

Il choisit le nom de Popeye comme nom de guerre.
Chargé de transporter un partie des explosifs destinés à faire sauter le viaduc de Cherizy, (action prévue le 18 juillet 44 et qui sera couronnée de succès), Popeye tombe sur un contrôle de felgendarmes à la sortie de la Framboisière. Les sacoches du vélo sont bourrées de pains de plastic et de détonateurs. Popeye fait mine de tomber du vélo et mime une attitude de simple d’esprit tentant de remettre la chaine du vélo en place. Les soldats allemands l’aident et ne contrôlent pas le chargement ou les faux papiers de Popeye !

Il sera de tous les coups durs armé de sa mitraillette STEN.

Lorsque Roland Farjon devenu chef des groupes de résistants du nord du département apparaît, Popeye s’y attache et le suit partout.
On le retrouvera à Chartres comme garde du corps du général de Gaulle, à Paris lors de la libération de la capitale et même à Boulogne sur mer où Farjon l’entraîne avec Vieljeux et Barbot « pour libérer la ville ». En fait, pour faire la foire et fréquenter les bars de la victoire en automne 44.

Placé comme d’autres maquisards comme garde frontière à l’Est de la France au début de 45, il se distinguera encore dans les chambrées comme un pitre prêt à toutes les blagues avec ses copains.

Le contact avec la famille est-il possible ? NON
Le CEDREL dispose-t-il d'un dossier plus complet ? NON
© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram