JULY Pierre

Nom de guerre :

Claude, Lucy

Il est né le 9 septembre 1906 à Vitry le François.
Mobilisé en 40, il est lieutenant d’infanterie.
C’est un avoué de DREUX depuis 1936 qui a constitué autour de lui un petit groupe de patriotes. Il est approché par l’OCM, vaste organisation de la résistance en contact avec Londres et qui recrute beaucoup de notables et d’intellectuels notamment dans le Nord de la France.

Dès 1942, il est en contact avec Quemin de Nogent le Roi et dispose de quelques mitraillettes.
En août 43 il reçoit à Dreux un agent de Londres du BCRA venu examiner les possibilités de création de groupes de résistants avant un débarquement.
Ses contacts locaux sont multiples : Francis Dablin, prof de gym très actif, Marange responsable de la défense passive qui transportera les armes et une douzaine d’autres.

L’arrivée de Fred Guézé en fin 1943, le délégué politique de l’OCM, va structurer politiquement ce groupe qui n’avait pas d’orientation précise. Les rapports avec July sont tendus mais chacun accepte de développer ensemble la résistance drouaise.
Des groupes francs sous la direction de Dablin, Marange, et Bergeron sont constitués.
Les attentats commencent en 1944 : déraillement de trains par explosifs, destruction du viaduc de Cherizy, attaques de convois. La récupération d’aviateurs tombés en lien avec un couple de bouchers de Saint Piat (les Vauvilliers) constitue également une des missions du groupe de July.

Après un parachutage réussi de plusieurs containers d’armes à la Pommeraie où une centaine d’hommes de différents groupes du département sont réunis, le groupe de DREUX n’a pas pu emporter tout son stock dont une partie reste cachée sur zone.
Quelques jours plus tard, le 24 juillet 44, July est arrêté sur les marches du Palais de Justice de Dreux et conduit à la cache d’armes par les soldats.

Il emmène les Allemands jusqu’au PC du maquis de Crucey, un restaurant du village, et il assiste à l’arrestation d’Yvonne Leroic compagne de Jules Vauchey chef du maquis.

July est condamné à la déportation et s’évade dans des conditions curieuses du train qui l’emporte vers le camp allemand de Buchenwald.
Il se cachera jusqu’à la libération et reviendra à Dreux pour fonder l’Echo Républicain et demander des comptes publiquement sur les agissements de certains responsables politiques.
July deviendra un responsable politique important de DREUX: député, secrétaire d’état, ministre de la 4ème République.

Il décède le 7 août 1982 à Suresnes

Croix de guerre
Médaille de la Résistance
Médaille des Evadés
Médaille de la Déportation
Commandeur de la Légion d’Honneur.

Le contact avec la famille est-il possible ? NON
Le CEDREL dispose-t-il d'un dossier plus complet ? NON
© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram