Mi-juillet 2014 un groupe de jeunes de la Ferté Vidame ont participé à une sortie sur site dans les pas des résistants locaux (Photo Echo Républicain)

Au Château Blanc, grosse maison bourgeoise locale, ils ont appris que se trouvait là le siège de la Kommandantur de la ville. Cette maison appartenant à la famille Hayem avait été réquisitionnée par Vichy comme bien juif après le départ des propriétaires pour les USA. Elle a été ensuite vendue à bon prix à un couple de collaborateurs de Senonches, puis occupée par les Allemands.

Dans les caves du bâtiment, les prisonniers raflés subissaient les interrogatoires notamment après la découverte du siège du maquis en forêt proche.

A la libération, un cousin des Hayem mobilisé dans l’équipe de Leclerc va au Chateau Blanc pour récupérer la propriété et expulser les “acheteurs”. Madame T….. femme de service durant l’Occupation rapportera que les officiers allemands exigeaient d’elle chaque matin qu’elle fleurisse les tombes de trois de leurs soldats abattus par le maquis.

A l’occasion d’une balade autour du village, on présente des lieux emblématiques : terrain de parachutage, planques du maquis de Crucey, attaques militaires…Cette petite commune verra passer des groupes de résistants qui sont cachés dans les bois alentour. Des aviateurs seront récupérés ici après un crash dû à la FLAK (la DCA allemande).

Un programme a été mis en place depuis quelques années avec les Profs d’histoire du Collège La Loge des Bois de Senonches. Les sorties sur sites permettent de mieux visualiser et comprendre les actions militaires de la résistance.(Photo Echo Républicain)

In fact, these writers provide a best essay writing service 2018 tremendous amount of assistance.

Dans ce village, les résistants sont issus de tous les milieux : instituteurs, ouvriers agricoles, curés, propriétaire forestier, boucher, mécanicien, etc…Ils représentent à petite échelle toute la variété de cette population qui s’engage dans la clandestinité. (Photo de Marc, coll. Famille Le Noc)

Cette sortie avait pour but de montrer aux jeunes gens trois lieux qui ont marqué l’Occupation : Le siège de la Kommandantur, le Pont de Magny principal lieu d’attaque du maquis, et la ferme des Pleins ravagée et brûlée par les SS en représailles. (Photo Coll.Y.Thibault)

Le maquis de Crucey, ce sont d’abord les femmes et les hommes qui ont pris leurs responsabilités avec courage et abnégation. D’Etienne Achavanne, premier fusillé en juillet 40 à Yvonne Leroic déportée à Ravensbruck et revenue avec 37 kgs de moins, les maquisards et résistants montrent toute l’ingéniosité et toute la détermination nécessaire pour lutter contre un ennemi autrement plus puissant et féroce. (Photo coll. perso.)

 Dans ce village qui a vu naitre le premier résistant fusillé dès juillet 1940, des personnages haut en couleur vont apparaitre dans les rangs des clandestins à l’image de Popeye (François Grousseaud), le seul qui parle anglais ou Jules Vauchey chef historique du maquis de Crucey

Voici une longue description de la situation des populations sous l’Occupation. Le texte aborde la genèse de la résistance, la création du maquis, les attaques militaires et la Libération. (photo D.R.)

Proposée par la Médiathèque , à l’attention des habitants de la région, cette exposition a réuni à la fois les photos et les documents de l’époque mais aussi le matériel militaire de la Résistance apporté par l’Association des Amis du Maquis de Plainville.

Les présences et les témoignages de Georges GOURCI maquisard de Plainville, de Gaston Bonnard maquisard de Saulnières, de Madame Bichon veuve de “Brahim” (Bernard Bichon) ,maquisard de La Ferté Vidame ont été appréciées par les spectateurs. De nombreuses questions sur l’utilisation des fameux crottins ,sorte d’explosifs, ou sur les moyens de transmission par radio furent posées aux intervenants.

SENONCHES : Forte affluence à la projection du film sur la résistance

Deux séances de projection gratuites n’ont pas été de trop pour accueillir les habitants de quatre des communes ayant participé financièrement au film d’Albert HUDE « Résister en Eure et Loir » ce jeudi 25 janvier au cinéma l’Ambiance.

Durant une heure trente, les spectateurs de Senonches, La Framboisière, Morvilliers et La Puisaye ont découvert le monde clandestin des maquisards et des résistants. Entre les attaques militaires de convois allemands sur les routes du Perche et de Beauce et les multiples missions de renseignements ou de parachutages d’armes, c’est toute une page de l’histoire locale qui est dévoilée.

Les témoins sont des participants directs de cette histoire comme Jean Pasdeloup (présent à bientôt 94 ans) de Maillebois qui, muni d’une fausse carte d’identité au nom de Lemoine, parcourait les chemins à vélo pour livrer les messages de Maurice Clavel (Sinclair) aux groupes de Blévy, Crucey ou la Ferté Vidame.

Il participait aussi aux combats de l’ombre armé de sa mitraillette STEN avec le groupe de jeunes patriotes de son village.

Dès l’arrivée des soldats de la Wehrmacht, se pose une question pour les vainqueurs de 1940 : où placer les milliers de soldats français prisonniers après les durs combats en Eure et Loir ?

Le camp de Voves en Beauce reçoit cette affectation pour quelques mois avant leur transfert en Allemagne en Stalags et Oflags. A noter que les soldats français des colonies, très nombreux ici et qui se sont battus comme des lions n’auront pas droit à ce transfert.

Les Allemands ne veulent risquer de souiller le sang aryen avec celui de ceux qu’ils définissent comme des “sous hommes”.

Ils seront employés dans les fermes comme travailleurs prisonniers sous la responsabilité des fermiers.

En 1942, le Ministre de l’Intérieur de Pétain, Pierre Pucheu, accède aux demandes pressantes du Préfet Le Baube et lui confie la création d’un centre d’internement qui passe ainsi aux mains des gendarmes et fonctionnaires de Vichy.

Dès lors près d’un millier de détenus français vont s’entasser à Voves que ce soient des communistes, des syndicalistes ou des résistants de toute obédience.

Le camp sera le siège d’une grande et belle organisation des prisonniers , laquelle permettra plusieurs évasions dont celle de 42 résistants début Mai 44 par un tunnel de 148 mètres.

Les vestiges du camp se visitent sous la houlette de l’Amicale du camp de Voves qui organise chaque année visites, commémorations et rassemblements de la population.

Contacter le CEDREL pour obtenir ses coordonnées.

Dans la région chartraine un complexe de bâtiments militaires a été utilisé par les Allemands pour regrouper les prisonniers français de 1940. Ce vaste camp de transit a été délaissé après le transfert en stalags des militaires français et a été utilisé comme annexe des front stalags installés en Eure et Loir par la bureaucratie militaire allemande.

A la Libération, les bâtiments poursuivent leur fonction de regroupement de prisonniers qui sont désormais allemands et qui vont y séjourner plusieurs années après 1944.

De nombreux jeunes soldats allemands ont été fanatisés depuis leur enfance dans les Hitlerjugend et beaucoup d’entre eux sont de religion chrétienne. Un prêtre allemand, l’abbé Franz Stock, a décidé d’agir auprès d’eux en tentant de les dénazifier par le recours aux dogmes de la chrétienté.

C’est le séminaire des barbelés du Coudray.

Cet abbé ,qui n’a jamais revêtu l’uniforme bien que mobilisable, a œuvré dans les prisons françaises de la Santé , Fresnes ou le Mont Valérien pour assister les condamnés promis à l’exécution. Pour de très nombreux résistants, ce fût la dernière personne à recueillir leur parole avant la mort promise par les SS.

L’Association des Amis de Franz Stock organise des visites du camp pour le public. Contacter le CEDREL pour ses coordonnées.

There are two kinds of paper writers, term as well as standard. A word paper, like other kinds of papers, is prepared with a professional, either a school instructor or a teacher at an online university or faculty. If you’re a pupil or you don’t have enough time to complete your job, then it is much better to opt for a term papers instead.

Free (suite…)

© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram