Le Dépôt de munitions de Senonches

   • LIEU : Forêt de SENONCHES
  • DATE DE L'INTERVENTION :
   • PARTENAIRE(S) : Commune et témoins locaux

En pleine forêt domaniale de Senonches et sur une surface de plus de 500 hectares, les Allemands ont installé un vaste dépôt de munitions destiné à approvisionner les convois de chars montant sur le front de Normandie. Le dépôt GNEISENAU porte le nom d’un célèbre militaire allemand.

Cette installation date de bien avant le débarquement de juin 1944 ce qui indique que toutes les éventualités étaient envisagées pour la Werhmacht dès 1941.

Sous couvert des grands chênes de Senonches le dépôt est organisé de la façon suivante : les chemins forestiers sont dégagés de 50 m de chaque coté linéaire et des espaces contenant chacun un demi wagon de munitions et d’armes sont recouvert de bâches et de feuillages.

L’aviation alliée, informée par la >Résistance de cette concentration d’explosifs, tentera à 8 reprises de détruire le dépôt sans grand succès.

Il faudra l’intervention courageuse d’un résistant qui, clandestinement, pourra établir un plan détaillé qui permettront aux bombardiers d’en finir le 28 juillet 1944.

Il ne reste sur place que les cratères des bombes alliées de 250 ou 500 Kg dans un vaste périmètre triangulaire allant de Senonches à Belhomert et ensuite à la Fizilière. Les arbres mitraillés et pleins de morceaux d”acier ont été coupés après guerre et remplacés par du résineux. Il y a parfois des remontées d’obus non explosés ce qui nécessite une grande prudence de la part des promeneurs.

Des vestiges du Camp des Espagnols sont encore visibles à l’entrée de Senonches venant de Belhomert (voir rubrique “avec les Scolaires”).

© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram