Les projections continuent

   • LIEU : divers villages
  • DATE DE L'INTERVENTION : Mai à novembre 2018
   • PARTENAIRE(S) : les communes, salle des fêtes ou cinémas

Toute une série de projections vont se dérouler dans les villages au cours de l’année 2018 avec un public renouvelé. De multiples contacts sont noués avec les familles de résistants disparus. Par ces échanges le fonds documentaire du CEDREL s’enrichit de même que les connaissances des dites familles sur le passé de leurs parents.

Ainsi à Tremblay le Vicomte, le rôle de Jules Divers fût évoqué dans la bataille de Tremblay en aout 44.

LA RESISTANCE autour de Tremblay le Vicomte

Elle se constitue dès 1940 avec Jules Divers directeur de la distillerie de betteraves de CLEVILLIERS, sujet belge arrivé en France avant-guerre et qui va stocker les armes dans des bâtiments industriels très surveillés par les Allemands.

Il regroupe en 8 sections d’une quinzaine d’hommes chacune et sur une zone de 42 communes dont Tremblay ; c’est « le Secteur Nord » soit plus de 250 combattants semi clandestins : ils travaillent de jour en ferme et agissent la nuit.

Les parachutages d’armes sont réceptionnés par ses hommes, les réfractaires au STO sont planqués (et testés) dans des fermes amies, les émissions de radio vers Londres sont organisées dans les églises (où les fils d’antenne sont tendus) ou à Challet, lieu de travail de Ginette Jullian l’opératrice radio parachutée de Londres. Des fausses cartes d’identité sont fabriquées pour les réfractaires.

049

Les attaques se multiplient sur « la Route à Jules », de Maintenon à Chateauneuf où les convois ennemis sont mitraillés.

Pose de mines sur les routes, mitraillages mais aussi renseignements sur les troupes allemandes qui vont sur le front de Normandie.

La zone agricole ne se prête pas au maquis, c’est donc une activité de résistance qui est très dangereuse du fait des dénonciations possibles auxquelles ce groupe échappera avec une organisation très stricte de la clandestinité.

Très souvent, en effet, des éléments de la vie patriotique des aînés ont été soit oubliés soit totalement inconnus des descendants. Il n’est pas rare de recueillir des propos comme celui là :”Vous m’avez fait découvrir mon père ” (Projection de Digny).

© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram