Un film documentaire pour ne pas oublier

   • LIEU : département d'Eure et Loir
  • DATE DE L'INTERVENTION : année de réalisation : 2017
   • PARTENAIRE(S) : Perche Communication, Échappée Musicale, Ville de Nogent le Rotrou

Philippe Torreton et Albert Hude au studio d’enregistrement Les Forges à Saint Victor deButhon.

RÉSISTER EN EURE ET LOIR

Auteur, Scénariste et Réalisateur:

M. Albert HUDE, percheron d’adoption, est chercheur en histoire locale et auteur du livre : “LA RESISTANCE EN EURE-ET-LOIR (Éditions du Petit Pavé-2015)

Il réalise, depuis la sortie de ce livre, des conférences et des expositions, pour le grand public, sur les communes du département (plus d’une vingtaine en 18 mois), ainsi qu’à l’attention d’établissements scolaires.

Des sorties de collégiens de Troisième sont programmées chaque année avec les profs sur les traces des maquis du département. Un travail en direction des élèves de primaire a été engagé également.

Des recherches et des expertises sont entreprises à destination des familles souhaitant mieux connaitre l’histoire personnelle de leurs parents résistants.

Tout le processus de travail et de transmission est effectué gratuitement.

EQUIPE TECHNIQUE du film :

PERCHE-COMMUNICATION, association loi de 1901 née en juin 1988, sous l’égide du Sous-préfet de l’époque M. De Boisdeffre, l’association Perche Communication a pour un temps séjourné dans les locaux de l’ancienne sous-préfecture, puis s’est installée au 2, rue Sainte-Anne, dans des locaux mis à disposition par la municipalité.

Ils ont ensuite rejoint la rue Gouverneur.

Pablo (ingénieur son) Albert (réalisateur), Pascal (monteur)

Tous les membres de Perche Communication sont bénévoles et passionnés par la vidéo. Ils utilisent les dernières techniques numériques dans leurs productions.

Chacun dans ses compétences apporte sa part de connaissance en image, son, montage, réalisation, interview, commentaire et technique.

Aujourd’hui, Perche Communication est dotée de caméras HD (haute définition) et d’un banc de montage numérique, ce qui lui permet de réaliser des productions de qualité en termes de résolution d’image et de précision de ses montages.

Ils ont réalisé, entre autres, deux films sur des sujets historiques régionaux

  • 39/45 LE PERCHE EN PARLE
  • 14/18 : LA GUERRE, EUX, ILS EN PARLAIENT PEU

Le président de Perche Communication est M. Bernard MENAUT.

VOIX OFF:   Les textes, complémentaires aux témoignages, seront dits par le comédien Philipe TORRETON, à titre gracieux. (Seul intervenant non eurélien.) Sa participation au documentaire n’est pas le fait du hasard. Il se sent fortement concerné par cette période, sa famille normande ayant été partie prenante de ces activités patriotiques durant l’Occupation.

4 autres intervenants bénévoles ont prêté également leur voix.

ARCHIVES DÉPARTEMENTALES 28 :

Le scénario a été soumis à Cécile FIGLIUZZI, directrice des Archives Départementales de l’Eure-et-Loir, au nom du Conseil Départemental ce qui lui a permis de formuler des observations pratiquement toutes intégrées au scénario.

 HISTORIQUE DU PROJET :

En 2015, après la sortie du livre d’Albert HUDE, le Service Culturel du Conseil Général d’Eure-et-Loir a demandé à celui-ci de créer un média pédagogique afin de sensibiliser les Collégiens euréliens à cette période de l’histoire nationale, ramenée au territoire départemental.

Ce média, diffusé dans tous les collèges publics et privés du département, devait être également disponible pour le réseau de bibliothèques et médiathèques d’Eure-et-Loir.

Leur demande s’accompagnait d’un financement par le C.G.28, à hauteur de 8000 €. L’association productrice du film, s’interdisant tout financement par des sociétés commerciales, vu la cible collégienne, a trouvé un complément de 2000 € auprès des villes de Senonches et de La Ferté-Vidame, ainsi que du Ministère de la Défense, (dans le cadre du 70ème anniversaire de la Libération), et de la Fédération Maginot.

Malheureusement, le Conseil Général a bloqué toutes les subventions en attente de l’élection du nouveau Conseil Départemental qui, du fait de la diminution des dotations aux départements a réduit toutes les subventions, y compris la nôtre qui est passée de 8000 € à 2000 €.

Vu l’intérêt pédagogique et patrimonial de ce projet, il a été décidé de sa poursuite sous la forme d’un documentaire et, en 2017, a été commencé le tournage des témoignages. En effet, il fallait tenir compte de l’âge des témoins de cette période qui disparaissent petit à petit.

L’association productrice a donc passé un accord avec l’association PERCHE COMMUNICATION de Nogent le Rotrou, composée de professionnels de l’audiovisuel pour toute la partie technique, de prises de vues et de montage. Le contrat de services a fait l’objet d’un devis accepté et d’une facturation des prestations de Perche-Com.

CONTENU DU FILM :

La durée du film est de 90 minutes.

Le scénario du film repose sur les témoignages de 15 des derniers acteurs de la résistance eurélienne encore en capacité de transmettre leur histoire (et ce, avant que leur âge leur santé ou leur décès ne nous empêche de réaliser ces interviews vidéo).

Compte tenu du petit nombre restant, il a fallu parfois, prévoir de rendre visite aux Résistants ayant quitté notre région pour des cieux plus ensoleillés.

De plus, les enregistrements audio, réalisés pour l’écriture du livre ou pour d’autres films, et en accord avec les réalisateurs ont été utilisés.

Des vues des sites de maquis et de combats sont réalisées en situation mais sans jamais passer à l’interprétation avec des comédiens.

Le fil conducteur est la mise en perspective des événements locaux en s’appuyant sur toutes les sources disponibles, notamment aux Archives Nationales et Départementales.

Le film est centré sur la Résistance en Eure-et-Loir, c’est à dire sur ses différentes manifestations, ne se limitant pas aux maquis, mais également les activités de renseignement, de sabotages, de noyautage des administrations, de sauvegarde des aviateurs tombés et le soutien aux prisonniers.

SYNOPSIS :

  • La vie des populations après les combats de 1940, les prisonniers, les restrictions, tickets …etc.
  • -Le rôle de Jean Moulin Préfet d’Eure et Loir
  • Le travail forcé, le STO, les installations allemandes
  • Les réactions individuelles, la collaboration, les dénonciations, l’extrême droite
  • L’organisation de la Résistance : FTP et Libération Nord
  • Les parachutages d’armes
  • Les attentats, le renseignement, la radio
  • La répression
  • La Libération, les condamnations des collaborateurs
  • La libération des Poches de l’Atlantique et le 1er bataillon de marche d’Eure et Loir

Le film terminé a été remis gratuitement dès l’automne de sa sortie aux 50 collèges, aux 28 lycées et aux 100 bibliothèques et médiathèques du département.

Il intègre des partitions musicales d’époque jouées au piano et au violoncelle par des artistes locaux ayant une audience internationale. Il s’agit d’Alissa DURYEE, pianiste et de Jérôme HUILLE contrebassiste qui interviennent bénévolement.

La générale s’est déroulée à Senonches en novembre 2017 au cinéma l’Ambiance devant 300 invités : des familles de résistants et des responsables administratifs départementaux. Par la suite des projections décentralisées dans les villages en lien avec les bibliothèques ont été organisées.

© CEDREL 2021
menu-circlecross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram